il faut oublier le passé pour affronter l'avenir

La formulation du sujet suppose de plus que l’oubli est possible, au moins dans une certaine mesure. Xt_i += 'src="https://logv2.xiti.com/hit.xiti? La variété des comportements observé historiquement et géographiquement... Dissertation : Suis-je ce que mon passé a fait de moi ? Pour toi que j'aime le plus de tout au monde. Mais il est difficile d’envisager la construction de l’avenir en oubliant le passé. DESINTERESSEE : le sujet nous invite à nous questionner sur les motivations qui poussent l’homme à tendre vers la vérité. On ne peut donc se détacher de son passé qu’en le connaissant, en l’analysant, en le décortiquant pour y voir ce qui nous vient de lui. (eleve). 10 12 / 2011 (via paris-fever-deactivated20140712 ... Celui que j'aime qui est toujours là pour moi, vivre sans lui je ne pourrais pas. Tu n'écoutes même plus … Le futur en ce sens devient pour l’homme une promesse de nouveauté et d’inconnu, la quête d’une identité nouvelle, il est donc livré à tous les imaginaires possibles lorsqu’il se projette dans l’avenir par opposition au passé, figé de manière irréversible dans le temps. Qu’ai-je d’autre que le passé qui me permet de choisir tel acte, telle orientation, tel avenir ? "Le verdict du passé est toujours le verdict d'un oracle : vous ne le comprendrez que si vous êtes les architectes de l'avenir, les connaisseurs du présent." Il faut oublier le Passé pour affronter l'Avenir. Il s'agit de s'interroger sur les rapports entre... Sujet corrigé de l'épreuve du BAC L 2010 de Philosophie Explication d'un texte de Thomas D'Aquin, Somme théologique “Parce que les actes humains pour lesquels on établit... L'artiste et l'artisan, l'art et la technique Programme de Terminale : La culture / l'art Nous allons étudier dans le cadre de la séquence, la culture, les thèmes de l’art... Sujet corrigé de l'épreuve du BAC L 2009 de Philosophie Un texte de du philosophe allemand Arthur Schopenhauer sur le bonheur et le désir (extrait du Monde comme volonté et... Sujets du BAC L 2008 Philosophie Pour accéder au sujet complet. Nous ne pensons presque point au présent, et si nous y pensons, ce n’est que pour en prendre la lumière pour disposer de l’avenir. Par lui je me donne un avenir, mais j’exprime également mon passé. Waiting-xx. L'usage des calculatrices, téléphones et autres gadgets permettant de s'éviter de... Sujet corrigé de l'épreuve du BAC L 2010 de Philosophie Sujet numéro 1 - dissertation La recherche de la vérité peut-elle être désintéressée ? Il ne s’agit donc pas d’abord de chercher à montrer si l’on peut ou non oublier le passé (même s’il faudra se demander jusqu’à quel point l’oubli est possible). Mais avec un peu d’exercice et de travail sur soi, c’est possible ! Ce blog est un blog fictif ce qui sous entend que tout ce que je vais écrire sort tout droit de mon imagination. Je veux seulement le remercier pour tout ce qu'il me donne. 1 – Nous devons admettre qu’il n’y a pas d’avenir dans le passé. La conscience du temps qui passe chez l’homme suppose irréversiblement un devoir de mémoire au sens d’un héritage à laisser, à transmettre, sans passé, l’homme serait incomplet et sans racines. L’homme amnésique est incomplet et sans racines, sans héritage, il parait indispensable d’avoir une mémoire et une connaissance du passé pour avoir un avenir ou au moins un futur. Mais ceux qui souffrent le plus, sont ceux qui ne savent pas ce qu'ils veulent. Pour aller de l’avant et oublier le passé, il ne faut pas avoir de remords ni de regrets. En tant que sujet de l’histoire et de sa propre vie, l’homme doit dépasser la vision fataliste et le déterminisme de son existence. Il ne te laissera pas sombrer dans les ténèbres et ne t'abandonnera jamais. Faut-il oublier le passé pour se donner un avenir ? pensez-vous que pour progressez et affronter le futur, une société a besoin de s'affronter du passé ? C’est un homme qui a peur d’affronter le futur et par conséquent se réfugie dans le passé - passé rassurant, même s’il est laid et triste, dans la mesure où on le connaît et où on ne peut plus le modifier. Commenter N'oublie pas que les propos injurieux, racistes, etc. Il choisit ses actes en fonction de leurs conséquences pour le futur. De plus, oublier le souvenir, c’est oublier comment nous est venue l’habitude – donc rendre beaucoup plus difficile la perte ou la modification de ces habitudes, dont on oubliera même qu’elles en sont. On ne peut pas appeler à oublier un passé parce qu’il serait honteux. Il ne faut pas pour autant perdre de vue le reste du sujet : le thème de l'oubli devra être traité tout au long du devoir dans son rapport avec l'avenir, c'est-à-dire dans le rôle qu'il joue, peut jouer ou devrait jouer dans la construction d'un avenir. Le passé nous enferme et nous réduit à un autre que nous même, un autre qui n’est déjà plus et qui aspire à devenir différent mais il nous empêche, nous limite et nous répétons ainsi les mêmes erreurs, nous piétinons sans jamais progresser. Il faut oublier le Passé pour affronter l'Avenir. catch(e) {Xt_r = document.referrer; } Ainsi, oublier signifie pardonner mais il faut savoir ce que l’on décide de pardonner. Laisser une réponse Ceci est un devoir d’écriture personnelle que j’ai dû écrire pour le cours de culture G. Mais comme je l’ai bien réussi (j’ai eu 17) et que je le trouve bien, j’avais envie de vous le partager. [Exemple : le respect de l’environnement pour les générations futures.] Question étonnante puisqu’on pense spontanément que la perception est... Corrigé dissertation   BAC PHILO L 2014 Doit-on tout faire pour être heureux ? C’est donc peut-être désintéressé de la part de l’individu mais l’intérêt de la recherche résiderait dans un intérêt pour autrui, l’idée d’intérêt serait donc toujours présente. Ne faites aucun achat qui ne soit pas essentiel pendant une certaine période (quelques semaines) et dites-vous que vous profiterez de ce temps pour … Corrigé BAC 2013 : La Science se Limite-t-elle à Constater les Faits ? Envoyer un message ... Lorsque sans problème tu l'acceptes comme il est, même si tu sais qu'il n'est pas parfait. L’oubli ne supprime que la conscience du passé, mais tous les mécanismes inconscients, toutes les habitudes prises, tous les conditionnements restent présents. La liberté est donc une liberté d’agir et de choisir son existence avant de choisir son essence. L’homme n’aurait plus aucune lucidité de ce qui le constitue en propre, de ce qui fait son essence et de ce fait, de ce qui lui permet d’être ce qu’il est aujourd’hui. L’histoire semble inutile en matière de mémoire ou de passé car chaque évènement est unique ainsi, ne pas avoir la mémoire du passé signifie être amnésique par rapport à ce que l’on a été, en conséquence le passé devient ce que l’on subit sans que l’on comprenne pourquoi inconsciemment on fait ceci plutôt que cela. Quand on considère la situation de l’homme dans le présent, il faut bien voir que ce qui existe en réalité c’est le passé. Xt_i = ''); Mieux vaut dès lors l’oublier, puisque l’on ne peut plus le modifier. Que je cherche à le reproduire, à le prolonger ou à l’éviter dans l’avenir, je dois connaître mon passé. L’acte humain : un point d’équilibre. Si nous n’apprenons pas du passé (à la fois mon passé personnel et l’Histoire, les deux concourant à faire de moi ce que je suis), nous répèterons sans cesse les mêmes erreurs. ... Commenter N'oublie pas que les propos injurieux, racistes, ... Modifié le … Description du corrigé: Corrigé en trois parties : I. Sans nul doute notre passé est douloureux. Il ne faut donc pas confondre oubli et ignorance du passé. Le passé, seul appui dans l’instant présent. Faut-il Oublier le Passé pour se Donner un Avenir ? Le terme "outil" désigne "un objet fabriqué qui sert à agir sur la... Corrigés du BAC 2013 Philosophie Ces corrigés sont proposés gratuitement ils sont rédigés par des professeurs de l'Education Nationale Corrigé dissertation BAC S  Peut-on... Epreuve corrigée du BAC L 2012 de philosophie dissertation : Toute croyance est-elle contraire à la raison ? Et l’habitude influence énormément notre comportement, donc notre manière d’envisager l’avenir. (Friedrich Nietzsche),